Press "Enter" to skip to content

Le Scrum Master ou l’analogie du bousier

Le Scrum Master ou l’analogie du bousier

L’art de la scatokinésie

TK photo bousier + légende “d’habitude je met des photos de chat…”

TK attention gros mots censurés !

Dans ma série d’articles sur le Scrum Master, j’aimerais vous parler aujourd’hui d’une analogie un peu… particulière… sur comment j’aborde ce rôle.

TK Dis c’est quoi un Scrum Master ?

TK Est-ce que j’ai besoin d’un Scrum Master ?

TK Interview par Judicael — Do we ?

TK Trucs de Scrum Master

TK Comment je me suis formé au rôle de Scrum Master

Depuis longtemps j’aime bien décrire mon rôle de Scrum Master en évoquant la m***e qui s’accumule sur les projets. Ceci à deux niveaux :

  • Prendre en main la m***e que nous sert l’environnement extérieur, afin de protéger l’équipe et lui permettre de prospérer en dépit de cette situation qu’on espère temporaire.
  • Étaler la m***e sur les murs jusqu’à ce que plus personne ne puisse l’ignorer. Il peut s’agir du fonctionnement interne de l’équipe, pour faire en sorte qu’elle se rend compte de ses propres travers et qu’elle progresse vers des pratiques plus saines. Mais il peut également s’agir de l’environnement de l’équipe, de l’organisation au sens large, afin de faire progresser les choses et tendre vers un environnement qui serait plus sain pour l’équipe.

D’une certaine manière, c’est une définition valide et intéressante du rôle de Scrum Master. Un jour, alors que j’en discutais avec Mathieu Delamarche, il m’a suggéré d’aller encore plus loin : le Scrum Master c’est donc un bousier ?

TK photo bousier, avec la belle boulette, hein — BOOM

TK on enchaine sur Super-Bousier

TK Scatokinésie

TK éviter la merde à tout le monde

TK merci Matichou pour l’analogie

TK mais aussi étaler la merde partout pour que personne/l’équipe ne puisse pas l’ignorer

TK dessin de Super-Bousier + rappel/explication de l’exercice d’intro de rétro

À propos de Jean-Pierre Lambert

Avant, j’étais un ingénieur logiciel. Mais peut-être pas le genre que vous imaginez ; les outils et les belles architectures logicielles me laissaient de marbre. Non, mon truc, c’était plutôt la qualité, la valeur produit, les process et les relations humaines.

Du coup, maintenant, j’aide les équipes en tant que Facilitateur Test et en tant que Scrum Master. Ce n’est pas plus mal !

J’espère vous revoir très bientôt sur ce blog pour la suite de mes aventures…

Top