Press "Enter" to skip to content

Le rétroplanning est-il agile ?

Photo by Lorraine Steriopol on Unsplash

Le rétroplanning est-il agile ?

L’approche, définitivement, oui !

Extrait d’un échange privé. On me dit…

Tiens ça me fait penser à une question : dans ce genre de cas où on a une date figée pour livrer un produit fini et qu’on a des dépendances à gérer et où il est difficile de rater ses objectifs, comment gère-t-on la planification en agile afin de permettre à tous de travailler dans les meilleures conditions ?

Je sais qu’en gestion de projet traditionnelle, on fait du rétroplanning, on pose des jalons. Mais cette approche est un peu antinomique avec l’agilité.

Alors, est-ce que le rétroplanning est agile ?

Le vrai problème : les deadlines bidon

Je ne vois pas en quoi rétroplanning est incompatible avec l’agilité.

Ce qui est incompatible avec l’agilité ce sont les deadlines bidon.

Face à une vraie deadline, inamovible, le rétroplanning fait sens.

Exemples de deadlines réelles et bidons

Deadline réelle : les jeux olympiques, être présent à un salon bien précis, fin de trésorerie, date d’entrée en vigueur d’une nouvelle législation…

→ Ces deadlines sont inamovibles et avec un réel impact pour l’entreprise. On ne peut pas vraiment se permettre de les rater.

Deadline bidon : des jalons intermédiaires, synchronisation entre équipes, une deadline imposée à une équipe pour la forcer à avancer à un rythme irréaliste ou non-soutenable.

→ Ces deadlines sont au mieux un moyen de savoir où on en est et de s’organiser entre plusieurs équipes, et au pire complètement artificielles et visent des buts malsains. Dans tous les cas, rien de réellement grave n’arrive si elles ne sont pas tenues, et il est facile de trouver un plan de secours en travaillant en toute transparence.

Ce que change l’agilité

La grosse différence avec la gestion traditionnelle, c’est qu’en agilité le planning — y compris un rétroplanning — sera ajusté en permanence au lieu d’être le plan à suivre à tout prix.

En pratique

Quand on regarde le Burn-Up Chart qui met en face le périmètre, la vélocité et la date de fin, on est exactement en train de faire un rétroplanning.

Photo by Lorraine Steriopol on Unsplash

Que pensez-vous de cet article ?

Si vous avez aimé cet article, merci d’applaudir 👏 et de le partager !

Et pensez à souscrire à ma newsletter : je prévois de quitter Medium, et cela sera le meilleur moyen de rester en contact.

À bientôt 😊

Pour aller plus loin

Photo by Lorraine Steriopol on Unsplash
Photo by Lorraine Steriopol on Unsplash
Top