Press "Enter" to skip to content

Depuis peu, je ne suis plus sur le même projet. Je ne suis plus un Scrum Master. Cette fois-ci je fais partie d’une équipe de Coach Agile. Notre principal enjeu est d’aider l’ensemble des équipes à réussir l’exercice de la planification :

Bon… Je sais que j’ai pu donner l’impression dans le passé de dire du mal de Scrum parce qu’il reposait essentiellement sur la planification. Et maintenant je dis que c’est une bonne chose ?

Pour le meilleur et pour le pire : Scrum et la planification

À la fois la plus grande force et la plus grande faiblesse de Scrum

jp-lambert.me

Euuuuh, non, enfin, pas tout à fait. Je n’ai jamais dit que la planification c’est mal. J’ai juste dit qu’on se portait mieux sans… À supposer que l’organisation soit suffisamment mature.

En l’occurrence, le plus gros soucis que nous aidons à résoudre est le manque de confiance entre le management et les équipes. Une bonne planification va permettre au management de prioriser les sujets sans perturber les équipes.

Donner de l’importance à la planification est un mal nécessaire lorsque l’organisation n’est pas encore prête à embrasser un fonctionnement en mode flux tirés, ou ‘pull’.

À quiconque qui me demandera comment devraient s’organiser les équipes dans ce projet et ce contexte bien précis, je répondrai sans hésitation :

Utilisez Scrum et suivez-le sans l’adapter. On parlera des étapes suivantes quand Scrum sera correctement suivi dans les équipes.

J’aime toujours Scrum !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top